Une belle initiative certes, mais il faut des règles plus strictes

L'Europe lance l'Alliance circulaire sur les matières plastiques

Bruxelles, le 20 septembre 2019 – C’est aujourd'hui que de nombreux acteurs européens privés et publics issus du secteur des plastiques signent la Déclaration de l’Alliance circulaire sur les matières plastiques. Par leur signature, ils s’engagent à œuvrer pour qu’à l’horizon 2025, au moins 10 millions de tonnes de plastique recyclé soient utilisées dans de nouveaux produits. "C'est une belle initiative en soi, mais on aurait pu aller plus loin."

L'Europe veut s'attaquer au problème de la pollution par les plastiques. C'est dans cette optique que la Commission européenne a mis sur pied l’Alliance circulaire sur les matières plastiques. Cette alliance réunit 60 acteurs privés et publics de l’intégralité de la chaîne de valeur des plastiques, qui s’engagent à recycler davantage de plastiques pour parvenir, à l’horizon 2025, à ce qu’au moins 10 millions de tonnes de plastique recyclé soient utilisées dans la production de nouveaux produits en Europe.

Stany Vaes, directeur général de go4circle, la fédération belge du secteur du recyclage et de la gestion des déchets, déclare qu’il s’agit d’une initiative certes louable, mais qu’il reste sur sa faim. "La Déclaration traite de tous les aspects importants pour accroître le recyclage des plastiques, à savoir l'éco-conception, l'utilisation de matériaux recyclés, etc. Mais cette Déclaration ne mentionne, à aucun moment, d'actions concrètes… Comment les membres de cette alliance comptent-ils atteindre l'objectif de 10 millions de tonnes ? Quelles mesures prendront-ils ?"

L'Europe compte sur des actions volontaires. Et c'est assez surprenant puisque l'année dernière, l'Europe a adopté la mesure contraignante limitant les plastiques à usage unique et dans laquelle sont inclus, grâce notamment aux membres belges du Parlement européen Frédérique Ries et Mark Demesmaeker, les objectifs concrets obligeant notamment les producteurs d'emballages plastiques à utiliser au moins 25% de PET recyclé dans leurs nouveaux emballages pour boissons d'ici 2025. Ces mesures concrètes ont justement vu le jour parce que les engagements volontaires dont il était question dans la stratégie européenne sur les plastiques étaient trop lents à se concrétiser et ne donnaient pas suffisamment de résultats.

"En collaboration avec sa fédération européenne FEAD, go4circle continuera donc à insister pour rendre contraignants les engagements de la Déclaration : en particulier les mesures dites d’incitation (pull measures), telles que l'utilisation obligatoire de recyclats et les achats durables, l'obligation d’éco-conception et l'internalisation des coûts environnementaux externes", conclut Stany Vaes.

Go4circle est la fédération belge du secteur du recyclage et de la gestion des déchets. Dans un monde où les matières premières se raréfient et où les entreprises veulent adopter un mode de production durable, nos 220 membres constituent le maillon essentiel entre les matériaux utilisés et la réutilisation, le recyclage et le traitement final. Nous inspirons et conseillons les pouvoirs publics et producteurs pour qu'ils prennent les mesures adéquates en vue d’une économie circulaire.