Les fédérations se sont exprimées sur la VRT

Le marché des vieux papiers est en crise profonde

Cela fait déjà longtemps que les prix des vieux papiers sont en baisse . Cette chute s'explique en partie par la fermeture des frontières chinoises aux vieux papiers. Mais désormais, ces prix risquent de devenir négatifs. Les fédérations COBEREC et go4circle ont donc tiré la sonnette d'alarme dans la presse.

La Belgique produit environ 1,7 million de tonnes de vieux papiers chaque année. Grâce au bon fonctionnement des systèmes de collecte dans notre pays, ce papier est de bonne qualité et conforme aux strictes normes internationales . Mais les débouchés sont devenus problématiques.

 "Tandis qu'auparavant, on exportait quelque 30 millions de tonnes en Extrême-Orient, ces exportations ne s'élèvent désormais plus qu'à 10 millions de tonnes. Il en résulte une offre excédentaire, ce qui a entraîné une baisse du prix de 80 euros par tonne au cours des dernières années. Cela signifie que les entreprises chargées de la collecte et du traitement des vieux papiers ne sont plus en mesure de payer pour le papier qu'elles collectent. Le prix que les entreprises reçoivent des papeteries est toujours positif, mais ne suffit plus à couvrir les coûts de collecte, de traitement et de livraison à la papeterie. Il se peut donc que nous devions faire payer un supplément pour le papier collecté ", explique Jan Vermoesen au nom de COBEREC-go4circle Paper à la VRT.

Pour retrouver l'interview dans son intégralité, rendez-vous sur le site de la VRT.