Approbation du package de mesures circulaires par le Parlement européen: le secteur belge du recyclage aurait voulu plus d’ambition 19-04-2018

Le Parlement européen a approuvé le 18 avril 2018 son package sur l’Economie Circulaire. Ce package comprend toute une série de mesures destinées à donner corps concrètement à l’économie circulaire et à convertir de plus en plus de déchets en matériaux réutilisables. Go4Circle se réjouit de cette approbation, même si ce package aurait pu être plus ambitieux. 

Les différences régionales ne sont pas prises en compte
Aujourd’hui encore, il existe de grandes différences entre les Etats membres européens en matière de gestion des déchets. Les chiffres d’Eurostat indiquent qu’en 2016, la Belgique n’a mis en décharge que 1% des déchets ménagers collectés et en a recyclé quelque 54%, alors que des pays comme la Grèce, Chypre et la Roumanie ont encore mis en décharge plus de 80% de leurs déchets ménagers et en ont recyclé moins de 20%. Mais le nouveau package de mesures circulaires ne tient nullement compte de ces disparités. Pour les pionniers européens dans le domaine du recyclage, ce nouveau package européen n’apporte donc pas grand-chose.

Une occasion manquée
Go4Circle regrette que l’Europe n’ait pas pris de décisions plus fortes pour encourager l’utilisation de matériaux recyclés par exemple, ou encore pour inciter les producteurs à tenir compte, lors de la conception des produits, de leur recyclabilité ultérieure. Plus tôt dans la semaine, nous annoncions qu’au moins 16% de ce qui atterrit dans le sac PMC n’est pas recyclable. C’est ce qu’il ressort d’une étude que nous avons réalisée à la demande des autorités fédérales. Pour nous, ce nouveau package européen est une occasion manquée de contraindre les producteurs, par exemple, à utiliser une quantité minimale de matériaux recyclés dans leurs produits. Pourquoi n’existe-t-il pas encore de sacs-poubelles en circulation qui se composent à 100% de plastique recyclé?

Pour notre pays, ce package est surtout synonyme de plus de collecte de PMC et déchets organiques. Mais les autorités belges travaillaient déjà sur ce point. Il suffit de penser à l’élargissement du sac PMC annoncé par Fost Plus fin 2017.

Un défi pour Bruxelles
Il y a lieu de souligner que la Région de Bruxelles-Capitale devra passer à la vitesse supérieure si elle veut atteindre les objectifs de recyclage renforcés à l’échelle européenne. La Région bruxelloise enregistre en effet des chiffres de recyclage nettement plus bas que la Flandre ou la Wallonie.