400 postes vacants dans le secteur des déchets et du recyclage restent à pourvoir 18-06-2019

L'économie circulaire est une source importante d'emplois en Wallonie. Pourtant, plusieurs positions restent à pourvoir. Actuellement, les entreprises actives dans la gestion et le recyclage des déchets éprouvent des difficultés à trouver du personnel pour quelques 400 postes vacants. Afin de remédier à ce problème, les fédérations sectorielles go4circle et Coberec, avec le soutien de la Wallonie, lancent aujourd’hui Recyclingjob.be. Cette initiative vise à recruter des profils spécifiques en pénurie, mais néanmoins indispensables afin de réaliser l’économie circulaire.

Si la voie vers une économie circulaire est désormais tracée, c’est durant ces prochaines années que nous verrons cette économie circulaire réellement s’installer en Wallonie. Plus de recyclage, plus d’innovation et… plus d’emplois ! En effet, selon la résolution Économie circulaire que la Wallonie a votée à l’unanimité fin avril 2019, l’économie circulaire permettrait de créer plus de 36.000 emplois en Belgique d’ici 2020.

400 postes vacants en permanence

Mais aujourd’hui, les entreprises au cœur de l’économie circulaire ont du mal à trouver les personnes nécessaires au développement du secteur. « Les entreprises du secteur éprouvent des difficultés à recruter des profils comme des chauffeurs, des grutiers, des laborantins, des électromécaniciens, etc. Résultat ? Il y a 400 postes vacants dans le secteur » précise Stany Vaes, directeur général de go4circle. « Si ces pénuries de main-d’œuvre freinent aujourd’hui le développement du secteur, cela ne fera que s’accroître dans les prochaines années au vu du déploiement attendu de l’économie circulaire. »

Des emplois non délocalisables

Le secteur souffre encore d'une image négative. « Les déchets, ça pue et c’est sale ». Le grand public s’arrête souvent à ce constat. Pourtant, la gestion des déchets offre des emplois non délocalisables et beaucoup d’autres atouts, selon Stany Vaes : « Nos entreprises engagent sur la base de l'expérience acquise, et non des diplômes obtenus. En plus, nous offrons de réelles opportunités aux collaborateurs, qui peuvent évoluer d’un emploi sur le terrain à des postes de direction. Et n'oublions pas que le personnel du secteur contribue à la transition de l’économie wallonne vers une économie plus circulaire, ce qui est un enjeu majeur pour la Wallonie. »

L’R du temps : Recycler, récupérer, réintégrer, réduire

Afin d’améliorer l’image du secteur, de remplir les postes vacants et de stimuler le développement de l’économie circulaire, Coberec et go4circle ont lancé, avec le soutien de la Wallonie, une initiative de recrutement intitulée ‘Des jobs dans l’R du temps’. « Recycler, récupérer, réintégrer, réduire… ce sont les mots-clés pour fermer les circuits. Et pour réussir, nous avons besoin de différents profils qui sont en pénurie sur le marché. Pour attirer leur attention, nous lançons aujourd'hui une page Facebook intitulée Recyclingjob regroupant des infos sur notre secteur ainsi que des liens vers des postes vacants dans le secteur » explique Stany Vaes.

Outre la page Facebook, le site web Recyclingjob.be compilant de plus amples informations sur le travail dans la gestion des déchets est aussi lancé cette semaine. 

Au cours des semaines et mois à venir, go4circle et Coberec envisagent également d’organiser des job days en binôme avec le Forem.